Faculté de Médecine et de Pharmacie de Rabat : 22-23 Juin 2012

Les 22 et 23 Juin dernier, à la Faculté de Médecine et Pharmacie de Rabat, la Société Marocaine des Déficits Immunitaires Primitifs (MSPID) a organisé son 5e Congrès annuel sur la Prédisposition Génétique aux Infections, en collaboration avec la Société Marocaine des Maladies de l’Appareil Digestif (SMMAD) et le Centre National de Transfusion Sanguine (CNTS). Les thèmes principaux abordés étaient la transfusion au cours d’un Déficit Immunitaire Primitif (DIP), les DIP au Maghreb et au Maroc et les atteintes digestives au cours des DIP. Ce congrès a été présidé par Mme le Pr Amina Kili, Pr d’Hémato-oncologie pédiatrique de Rabat et Secrétaire Générale de la MSPID.

Lors de la session traitant des particularités transfusionnelles chez les patients atteints de DIP, le Dr Nizar Mahlaoui de l’Hôpital Necker à Paris a présenté  les indications et les précautions à prendre pour transfuser des patients atteints de DIP et le Dr Mohamed Benajiba, directeur du CNTS, a traité des précautions transfusionnels chez les patients déficients en IgA. Le Pr Abdulgabar Salama, du Centre de Transfusion de l’Hôpital La charité à Berlin, a traité du diagnostic et des alternatives thérapeutiques du Purpura Thrombopénique Auto-Immun (PTAI), notamment l’administration d’Immunoglobulines Intraveineuses ou des anticorps monoclonaux anti-CD20.

Une session a été consacrée à l’Association Hajar de soutien aux enfants atteints des DIP, qui nous a présenté ses réalisations, notamment concernant les conditions de greffe de moelle osseuse chez les patients atteints d’un déficit immunitaire combiné, et son nouveau projet, en collaboration avec le CHU Ibn Rochd, pour la construction du premier  Centre National de Référence pour le diagnostic et la prise en charge des DIP.

La session sur les DIP au Maghreb qui a réuni les experts des 5 pays a fait le point sur la situation de l’étude des DIP au Maghreb, et a traité de la mise en place d’un registre maghrébin des DIP, d’un staff mensuel par télémédecine et d’une complémentarité dans l’étude et la recherche entre les différentes équipes. En introduction, nous avons eu droit à un exposé magistral, par le Pr F Ailal, sur l’utilisation des Immunoglobulines comme traitement substitutif dans les DIP.

Le samedi matin fut consacré à la présentation de l’état d’avancement de la recherche clinique et fondamentale sur les DIP au Maroc, sous la coordination du Pr Hanane Salih Alj, vice présidente de la MSPID. Cette session a été introduite par une conférence sur les recommandations de la MSPID pour  l’exploration et le diagnostic des DIP, par le Pr Naima El Hafidi de Rabat. De plus, une session a été consacrée à des observations cliniques d’atteintes digestives au cours des DIP, en présence de gastro-entérologues pédiatres marocains, notamment le Pr Mustapha Hida, gastro-entérologue Pédiatre de Fès et du Dr Virginie Colomb, pédiatre gastro-entérologue à l’hôpital Necker de Paris.

Ensuite, le Pr Ahmed Aziz Bousfiha, Responsable de l’Unité d’immunologie Clinique au CHU Ibn Rochd, et Président de la MSPID, nous a présenté les prédispositions génétiques aux pneumocoques.

Enfin, l’après-midi du samedi a été consacrée à la Table Ronde sur les atteintes digestives au cours des DIP, organisée en collaboration avec la SMMAD et présidée par le Président de cette importante Société, le Pr Adil Ibrahimi. En introduction, le Dr Claire Fieschi, interniste à l’Hôpital Saint-Louis à Paris, nous a exposé les atteintes digestives rencontrées au cours des DIP chez l’Adulte, notamment les pathologies infectieuses, les ulcérations, la gastrite atrophique et l’atrophie villositaire. Ensuite, le Dr Virginie Colomb a traité les atteintes digestives au cours des DIP chez l’Enfant, notamment d’origine infectieuse, auto-immune, inflammatoire et/ou granulomateuse, tumorale ou la maladie coeliaque, ainsi que leur prise en charge. Elle a également abordé la prise en charge nutritionnelle des enfants atteints de DIP, privilégiant la voie orale ou entérale lorsque le tube digestif est utilisable.

Ensuite, le Pr Nawal Kanouni, Secrétaire Générale de la SMMAD, de l’hôpital Cheikh Zaïd de Rabat, nous a exposé une nouvelle approche thérapeutique pour la maladie de Crohn, basée sur l’implication de la voie Th17 dans les MICI. Ces nouvelles immunothérapies, en cours d’essais cliniques, concernent des modulateurs de l’activité des cytokines, des inhibiteurs de l’activation des lymphocytes T, des inhibiteurs de la diapédèse leucocytaire et un régulateur de l’autophagie, ainsi que des facteurs de croissance hématopoïétiques et des inhibiteurs des signaux de transduction. Enfin, le Pr Brahim Admou, Directeur du Laboratoire d’Immunologie de la Faculté de Médecine de Marrakech,  a traité les aspects immunitaires de la maladie cœliaque.

Pour conclure ce congrès, le Pr Laurent Abel, du Laboratoire de Génétique Humaine des Maladies Infectieuses de la Faculté de médecine Necker à Paris, a abordé avec nous les infections mycobactériennes dans les défauts congénitaux de production d’IFNγ. A ce jour, 9 gènes sont connus comme étant responsables de la Susceptibilité Mendélienne aux Mycobactéries, tous impliqués dans la production d’IFNγ. La cohorte la plus large, étudiée à ce jour, concerne le déficit en IL12RB1, qui semble également impliquée dans la prédisposition génétique à la tuberculose.  Un nouveau gène a également été découvert, le facteur antiviral ISG5 (IFN-Stimulated Gene), dont le mécanisme d’action est en cours d’investigation.

En marge du congrès, une centaine de travaux marocains, tunisiens et libyens ont été présentés sous forme de posters, exposant les résultats des séries, cas cliniques et recherche fondamentale.

Site Last Modified

  • Last Modified: Sunday 27 June 2021, 15:00:56.

Visitors Counter

672658
TodayToday40
YesterdayYesterday131
This WeekThis Week358
This MonthThis Month3137
All DaysAll Days672658

HONcode

This website is certified by Health On the Net Foundation. Click to verify. This site complies with the HONcode standard for trustworthy health information:
verify here.

  Rwanda

  Cameroun

 Zambia

 Gabon

 Sudan

Program

 Benin

Go to top